LesEvenements

Café photo • Correspondances • Collectif Parallèle

Adresse31 avenue Pierre de Coubertin
VilleVilleurbanne
àGalerie Domus
ProvinceRhône (69)
Date05/04/2018
Heures12:45
CategoriaÉvénements
Page Facebook

31 avenue Pierre de Coubertin
Villeurbanne
Galerie Domus
Rhône (69)
Tel 2018-04-05
Categoria Événements

Retrouvez le collectif ce jeudi 5 avril au café photo de la Galerie Domus de 12h45 à 14h. Au programme : rencontre, café, visite commentée de l'exposition et lectures. Exposition • Correspondances • Collectif Parallèle Collectif Parallèle Laure Abouaf / Melania Avanzato / Arnaud Brihay / David Duchon-Doris / Zacharie Gaudrillot-Roy / Ben Lorieau Exposition jusqu'au 20 avril 2018 Galerie Domus - Université Claude Bernard Lyon 1 31 avenue Pierre de Coubertin - 69100 Villeurbanne lundi à vendredi 11h ¬ 14h, ou sur RDV Accès > Tramway T1 ou T4 station Université Lyon 1 / Contact > [email protected] / 04 72 43 19 11 http://collectifparallele.fr/correspondance-exposition-enssib-et-domus/ correspondances -possibilités de l’ailleurs- Les générations voyageuses, enfants du tourisme globalisé, d’une société de loisir de masse comme jamais dans l’histoire des civilisations, d’une industrie du confort et de l’image, se meuvent dans un monde spectaculaire greffé de prothèses fabriquées et adaptées pour recevoir des nuées d’yeux avides, de fantasmes prémâchés, organisé pour voir, saisir, et partir.

Ces générations ne sont plus dupes de l’exotisme, de ce qui s’achète et de ce qui n’est pas à vendre. Alors pourquoi partir ? Qu’est devenu le voyage ? Que reste-t-il à découvrir, qu’est-ce que les réseaux sociaux, la mise en scène de soi, l’hyper connexion, ont fait de cette pulsion qui a poussé Ulysse loin d’Ithaque et Kerouac et ses anges vagabonds sur la route ? De ce supplément d’âme que Bachelard appelait volontiers le 7ème sens il ne pourrait rester que des formes aliénées, de repos et de distractions dans des espaces prévus à cet effet. Pourtant il existe encore des possibilités d’ailleurs, dans les entretemps suspendus du « grand dehors »* entre attachement et arrachement, nous espérons percevoir, éprouver cette sensation d’impermanence.
Etre un étranger à l’autre, un étranger à soi-même. C’est dans ces interstices fragiles que s’exprime le collectif. En définitive, c’est ce déplacement, la nécessité de ce détour par une terre étrangère qui nous permet d’accéder à un territoire intime, (à une sensation d’exil) : Dans ce Voyage, c’est l’inconscient qui est en jeu, la rencontre d’une banalité inédite, la plongée dans un exil provisoire et maîtrisé nous permet de pénétrer l’énigme de son exil à soi-même, « ein andere Schauplatz*», d’une autre scène, habituellement hors de portée de notre regard. « Je pense là où je ne suis pas, je suis là où je ne pense pas. »* Correspondances propose un double déplacement où les territoires de chaque photographe se découvrent et se recomposent sur une nouvelle page blanche pour se fondre dans une nouvelle entité : celle du collectif, un langage polyphonique qui trouve ses harmonies en échos lointains.
M.A.






Home Page - Privacy Sitemap Copyright © 2018 LesEvenements.fr



P6